logoIAP
drapeau

Einstein et Planck (1931), sur fond de rayonnement diffus cosmologique (2009)Einstein (à gauche) et Planck (à droite), à un dîner donné par Max von Laue le 12 novembre 1931 à Berlin (photographe inconnu), sur fond de rayonnement diffus cosmologique (crédit : Planck collaboration - ESA, 2013).

4e NUIT DE L’ASTRONOMIE À L’IAP : « LORSQUE PLANCK RENCONTRE EINSTEIN »

Le 4 juin 2022, à partir de 19h30 et jusqu'au milieu de la nuit, l’Institut d’astrophysique de Paris (IAP) organise sa quatrième « Nuit de l’astronomie ». La nuit 2019 se projetait dans les 20 prochaines années de la discipline en hommage aux 80 ans du CNRS, celle de 2020 traitait des nouveaux enjeux de la cosmologie, et celle de 2021 se focalisait sur l’exploration des exoplanètes. Le thème de la nuit 2022 est en lien avec le colloque international annuel de l’IAP (38e édition), et tentera de mettre en lumière les relations entre la mécanique quantique (dont le physicien Max Planck fut un des découvreurs) et la physique de l’Univers aux grandes échelles, qui est régi par la théorie de la gravitation développée par Albert Einstein.

La théorie standard de l’Univers primordial propose que la répartition de la matière aux grandes échelles dans l’Univers (les galaxies, les amas de galaxies) est le résultat de fluctuations quantiques durant les tout premiers instants de l’Univers, après le Big Bang (pendant la période de « l'inflation » ). Ce modèle étonnant, qui lie la physique de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, est pour l’instant celui qui explique au mieux les mesures de nos observatoires et en particulier celles du satellite européen Planck, dont l’analyse a été pilotée, et en grande partie réalisée à l’IAP. La validation de l’origine quantique de l’organisation de la matière dans l’Univers, la question de notre capacité à scruter l’Univers primordial comme un laboratoire pour tester certaines des hypothèses de la mécanique quantique, ou encore le problème de la mise en place d’une théorie de la gravité quantique sont des sujets qui animeront le 38e colloque de l’IAP en 2022. L’ambition de la quatrième « Nuit de l’astronomie » est de faire participer le public à ces questionnements et de montrer au public francilien l’activité des laboratoires dans ces thématiques.

L’événement principal de la nuit est une série de conférences se déroulant dans l’amphithéâtre du laboratoire (120 places) et retransmises dans une salle complémentaire (40 places supplémentaires). Le public sera invité à circuler régulièrement afin de permettre à toutes et à tous (jauge maximale du laboratoire de 300 personnes) de participer à au moins deux conférences dans l’amphithéâtre. Ces conférences seront diffusées en direct sur la chaîne YouTube de l’IAP, le « chat » permettra aux internautes d’interagir entre eux et avec les orateurs. La nuit sera animée par Mathieu Grousson (docteur en physique et journaliste scientifique), et Alice Thomas (vulgarisatrice scientifique indépendante), ainsi que par des dessinatrices et des dessinateurs du Café des sciences.

Le direct sur YouTube : https://youtu.be/ppQkQJgeAnc&t=830s

Affiche de la Nuit de l'astronomie 2022 de l'IAPPhotos de la Nuit blanche de 2019.

Programme

Présentation de la soirée par François Bouchet (directeur de l’IAP) et Mathieu Grousson20h10
Conférence par Mairi Sakellariadou (Professeure, physique théorique, King’s College London) 20h20« La cosmologie pour tous »
Conférence par Patrick Peter (Directeur de recherche CNRS, GreCo, IAP-CNRS-SU) 21h05« L'inflation cosmique »
Rencontre avec Amaury Micheli, doctorant à l'IAP, interviewé par Mathieu Grousson21h55
Conférence par Ruth Durrer (Professeure, physique théorique, Université de Genève)22h10« Du vide aux grandes structures de l'Univers »
Rencontre avec Denis Werth, doctorant à l'IAP, interviewé par Mathieu Grousson23h00
Conférence par Pierre-François Cohadon (Maître de conférences, Ecole Normale Supérieure, Laboratoire Kastler Brossel, département de physique)23h15« Le vide et ses effets mesurables »
Rencontre avec Michaël Croquette, doctorant au Laboratoire Kastler Brossel, interviewé par Mathieu Grousson00h05
Conférence par Aurélien Drezet (Directeur de recherche CNRS, Institut Néel, Grenoble) 00h20« Les fondements de la mécanique quantique et la cosmologie »
Conclusion de la soirée par Karim Benabed01h10

Réservation gratuite sur Weezevent

    puce L’entrée à l’IAP est soumise à réservation d'un ticket d'entrée :
    1. Chaque réservation est nominative et donne un accès assuré à une conférence (on peut sélectionner la conférence de son choix).
    2. La participation aux autres conférences de la soirée dans l’amphithéâtre est possible en fonction des places restant disponibles. À défaut, les conférences peuvent être suivies depuis une salle où elles sont retransmises.
    puce Le ticket d'entrée à l'IAP permet de participer aux autres événements de la soirée, sans réservation particulière.

    Réservez vos places !

En complément (sans réservation, sauf un ticket d'entrée à l'IAP, voir ci-dessus) :

    puce Sessions proposées les doctorantes et les doctorants :
    1. Quiz doté de petits prix (posters, petit matériel éducatif en astronomie, Legos)
    2. Animation sur les constellations du ciel
    puce Espaces de rencontres et d'interaction avec les scientifiques du laboratoire :
    1. Exposition présentant les thèmes actuels en astrophysique et cosmologie
    2. Stand avec la maquette du satellite Euclid
    3. Tables partagées avec de jeunes chercheurs et chercheuses dans la cour du laboratoire, autour d'un camion-restaurant

Les dessinatrices et les dessinateurs du Café des sciences

puce Gilles Bellevaut

puce Mélanie Laborde

puce Agatha Liévin-Bazin

puce Guillaume Monnain

puce Zélie Tournoud

Contact

puce Jean Mouette
Institut d’astrophysique de Paris, CNRS, SU
mouette [à] iap [point] fr

Organisation : Karim Benabed, Pierre Boldrini, Denis Werth
Réalisation, communication, iconographie et mise en page web : Jean Mouette
Comité scientifique : Patrick Peter, Karim Benabed
Administration et accueil : Sandy Artero
Logistique : Christophe Gobet
Rédaction web : Karim Benabed, Valérie de Lapparent

Mai 2022

Institut d'Astrophysique de Paris - 98 bis boulevard Arago - 75014 Paris